horizon vietnam travel
Rencontre au bout du monde - les voyages dans les rêves!
(Prix d’un appel local en france)
0970444651
Vietnam Cambodge Laos Birmanie Chine

La cuisine traditionnelle Cambodgienne

Une cuisine originale et savoureuse

Quand on parle de la gastronomie asiatique, on pense souvent à celle de la Chine, du Japon ou de la Thaïlande,… Bien moins connue que la cuisine de ses voisins, la cuisine du Cambodge offre pourtant un univers de saveurs tout aussi riche et a la capacité de ravir les papilles gustatives de tous les touristes grâce à la fraicheur dans le choix des aliments et à la combinaison raffinée, parfois inhabituelle, des herbes aromatiques et des condiments.

Les Cambodgiens font généralement trois repas par jour. Leur aliment de base est le riz fournit par les immenses rizières fertiles. Ils servent souvent du riz non glutineux mais parfois, vous pouvez aussi gouter des plats à base de riz gluant comme des desserts ou des bâtons de riz gluant (le Krârlann) qui est à l’origine un repas simple pour les paysans lors du travail sur les champs, n’ayant pas de temps à préparer un repas décent à emporter.

le-krarlann-cuisine-cambodgienne

Une cuisine aux influences multiples

 

Tout au long de son histoire, le Cambodge a été influencé par plusieurs pays et ces derniers y ont laissé leurs empreintes. On dit que la cuisine cambodgienne représente le résultat de la rencontre entre le style culinaire de la Chine et celui de l’Inde: l’utilisation de pâte, du soja et la cuisson à la vapeur apprise chez les Chinois, l’application du curry et des aromates chez les Indiens. De plus, les influences de la cuisine vietnamienne existent encore dans les mets khmer, comme le lok-lak, bœuf mariné au citron ou au poivre, servi avec un œuf frit et beaucoup d’oignons ou les Banh Chew – les crêpes de viande jaune à la cambodgienne (au Vietnam, on les retrouve sous le nom «Bánh xèo»). Cependant, la cuisine du Cambodge possède quand même une originalité qui lui est propre et elle ne cesse de s’affiner au cours du temps. En outre, la cuisine française y est également populaire avec beaucoup de restaurants français, notamment dans la capitale et dans les grandes villes.

cuisine-cambodgienne

Différente de la cuisine occidentale qui privilège les produits riches en protéine et en énergie tels que le beurre, le lait, les œufs, les viandes rouges,… en raison d’un climat froid, les Asiatiques et les Cambodgiens en particulier, qui profitent un climat chaud, apprécient davantage les aliments frais avec beaucoup de légumes, du poisson d’eau douce, du porc, du poulet ou des fruits de mer (crevettes, crabes,…). Par ailleurs, les Cambodgiens n’hésitent pas à consommer tout ce qui a bon gout et est nourrissant y compris les insectes et les araignées. Ces spécialités originales du Royaume Khmer sont si connues et impressionnantes, qu’elles attirent certains voyageurs courageux, friands de découvrir de nouvelles choses et de changer de goût !

Pourtant, nous ferions fuir un grand nombre de touristes si nous prenions l’exemple des araignées frites comme une plate typique cambodgienne ! En Parlant des plats typiques du pays des pagodes, il ne faut pas omettre l’amok – poisson ou poulet cuisiné au lait de coco dans une feuille de bananier et parfois servi dans une noix de coco, considéré comme «la quintessence de la cuisine» du Cambodge; les nouilles khmères Nom Banh Chok, appelées «le mets national»; le porridge – bouillie de riz au lait agrémentée d’ingrédients, salée ou sucrée, servi au petit déjeuner , le kuy teav Phnom Penh(la soupe de nouilles de Phnom Penh). La saumure de poisson prahok est l’ingrédient indispensable de nombreux plats traditionnels et est présente presque obligatoirement dans une famille cambodgienne.

cuisine-cambodgienne-amok

Les desserts cambodgiens

 

Pour les desserts, ils servent souvent des fruits frais épluchés et découpés ou des mets sucrés. Le riz – l’alimentation fondamentale du pays, n’est pas seulement utilisée dans les plats principaux, la gastronomie cambodgienne se compose également d’une multitude de desserts à base de riz, dont le gâteau de riz à la banane ou au jaquier, souvent grillé dans des feuilles de bananier, ou le riz gluant au lait de coco et à la mangue fraîche. Si vous cherchez des plats plus raffinés, vous pouvez gouter au flan à la noix de coco, aux nems fourrés à la banane accompagnés d’une boule de glace à la vanille.

Lors d’un repas, les mets sont disposés au centre de la table et tous les convives goutent ce qui les tente. Les «accessoires» sont souvent constitués d’un bol et d’une paire de baguettes ou d’une cuillère. Mais si vous n’arrivez pas à vous habituer à l’utilisation des baguettes, ne vous inquiétez pas, le serveur vous fournira une fourchette.

fruit-cambodgien-voyage-au-cambodge

Pendant votre séjour au Cambodge, n’oubliez pas de déguster des spécialités vendues sur les étalages dans les marchés locaux ou aux cantine de rue : des poissons séchés, du bœuf à la brioche (un bœuf entier est cuit à la brioche pendant tout l’après-midi, réservé à la randonnée), des fruits tropicaux frais très étonnants tels que le fruit du dragon (ou pilaya) ou le durian qui est nauséabond pour pas mal de gens. Le soir, vous pouvez aussi expérimenter le barbecue préféré des autochtones à très bon prix, environ 4USD par personne.